Rien n’est simple, même pour les pangolins

végétation Pékin

La végétalisation du bâti, voilà une idée qu’elle est bonne. Les façades représentent un vaste terrain d’expression pour embellir les sites urbains mais aussi gérer les eaux de pluie et assainir l’air ambiant. Le végétal pour lutter contre le changement climatique, sur le papier c’est évident.
La végétalisation des bâtiments offre de nombreux avantages pour la ville :
– Elle participe à la rétention des eaux pluviales: 4 à 38 mm selon l’épaisseur du substrat, réduisant la saturation du réseau d’évacuation et diminuant les risques d’inondation.
– Elle permet de développer la biodiversité, les espaces végétalisés offrant des lieux de refuge, de repos, de nourrissage et de reproduction pour la faune.
– Elle améliore l’isolation et l’inertie thermique des bâtiments, ainsi que l’isolation phonique.
– Elle régule aussi la température ambiante en ville car l’air est rafraîchi et humidifié grâce au phénomène d’évapotranspiration, contribuant à lutter contre le phénomène d’îlots de chaleur.
La végétalisation améliore aussi la qualité de l’air en absorbant les particules en suspension telles que les poussières et substances polluantes. Les «forêts verticales» de Milan par exemple, sont un véritable succès.

Mais alors que se  passe t-il en Chine ? Des bâtiments résidentiels végétalisés, du sud-ouest de la Chine, avec plantes luxuriantes sur les balcons des appartements, se retrouvent envahis par leur propre végétation au point d’être fuis par leurs résidents. Le complexe de huit immeubles expérimentaux a été construit en 2018 dans la grande ville de Chengdu, capitale de la province du Sichuan. A l’époque, le projet a été décrit comme « une forêt verticale ».

Particularité : les appartements de ce quartier d’habitation, baptisé « Jardin forestier de Qiyi », possèdent tous des balcons où la végétation est maximisée, donnant aux édifices des allures de petite jungle. Selon le site internet du promoteur immobilier, l’ensemble des 826 appartements mis en vente ont trouvé acquéreur très rapidement en avril 2018. Mais des vidéos tournées début septembre montrent des bâtiments à l’apparence négligée, où la végétation semble avoir littéralement envahi les lieux : une mini-forêt s’étend sur de nombreux balcons et sur les murs extérieurs.

Méfiez-vous des piqûres de moustiques! | JDM

Certains appartements paraissent occupés, avec de la lumière à l’intérieur des logements, des plantes bien taillées et du mobilier installé sur la terrasse. Mais les terrasses de nombreux autres sont recouvertes par une végétation laissée à l’abandon. Seule une dizaine de familles ont emménagé dans le quartier, selon le quotidien semi-officiel Global Times. Le faible taux d’occupation serait dû à la présence de nombreux moustiques, qui prolifèrent en raison de la végétation. Rien n’est simple dans le partage de l’espace en Chine, mais les moustiques et les pangolins n’ont pas dit leur dernier mot.

Le professeur Pangolin a frappé en 2020 | Meilleur blague, Blague, Humour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s