Animal

ANIMAL - VEGAN MARATHON.jpgDans le cadre du 44eme Marathon de Paris, un certain nombre de Warriors (entendre des sportifs membres de Vegan Marathon & Vegan Warrior), ont décidé de courir pour les animaux. Mais courir pour les animaux qu’est-ce que cela signifie ? La philosophe Gisèle Souchon dévoile cette pratique dans un texte qui servira de base à un film que je réaliserai, un documentaire au nom évocateur : « Animal« .

57485773_347325709223360_37383893560590336_n.jpg

Animal, nous le sommes tous. Le même corps doté de la même sensibilité, la même capacité à ressentir  plaisir et  douleur, les mêmes émotions, peur, excitation, désir. Aujourd’hui plaisir de courir, excitation sur la ligne de départ, douleur de l’effort pour aller jusqu’au bout de cette course, et peut-être enfin joie d’avoir réussi à se dépasser soi-même et à relever ce défi qu’ils se sont lancé.

Mais pourquoi courent-ils ? Pour un monde qui cesserait d’être anthropocentré, un monde dont l’homme ne serait plus le maître orgueilleux et tyrannique, un monde où l’homme cohabiterait enfin pacifiquement avec les autres êtres vivants, un monde de compassion et d’empathieIls courent vers un futur plus juste où les êtres sensibles seraient vus comme autre chose que de simples marchandises, moyens au service de fins qui leurs sont étrangères, animaux-machines tels que les définissait Descartes. Ils courent pour nous inciter à les regarder comme des êtres sentients, des êtres vivants poursuivant eux-aussi, comme nous, une fin qui leur est propre,  ayant un intérêt à vivre, à éprouver du plaisir, à fuir la douleur, des individus qui n’ont pas pour vocation d’être des aliments, des esclaves ou des biens de consommation. Les respecter, ce serait donc – selon la définition Kantienne du respect – ne jamais les traiter seulement comme de simples moyens mais  les reconnaître aussi comme des fins en soi.

Le premier pas vers ce monde de compassion auquel ils aspirent, ils l’ont fait : ils ont cessé de manger des animaux et ont  végétalisé leur alimentation … ils sont devenus vegans, par compassion mais aussi pour leur santé et pour la planète. Leurs valeurs ? La solidarité, la bienveillance, la non-violence et l’amour de la vie et du vivant.

Ils ont retrouvé ces valeurs dans le sport. A travers le sport c’est le corps qui est  mis en évidence et cultivé,  un corps qui ne se nourrit pas de la chair d’autres corps et qui montre sa santé, sa force, son endurance.

En courant ils ne donnent pas de leçons, ils donnent l’exemple, ils démontrent plus surement que par n’importe quel argument, qu’on peut se passer de protéines animales sans être carencé, qu’on peut être végétarien, végétalien et être un sportif épanoui.

57012632_1271981259637001_316358623779356672_n

Alors, courir pour gagner ? Pour dépasser les autres ? Pour les coureurs de Vegan Marathon l’enjeu est  plus essentiel : courir pour les animaux, pour un monde plus harmonieux, courir pour porter un message de paix et de compassion .

En courant, ils agissent donc efficacement car ils donnent à voir leur engagement, ils rendent visible la cause des sans-voix, ils combattent pacifiquement contre les préjugés, contre les idées reçues et aident le public à changer de regard et à être peut-être plus ouvert à l’empathie  envers tous les êtres vivants humains ou non humains. Ils aident peut-être aussi l’homme à se reconnaître et à s’aimer en tant qu’animal.

 

Edmond Simeoni : « Faeryland, une sortie internationale couronnée de succès »

Trois articles que le Dr Edmond Simeoni a publié sur son site concernant le film Faeryland du cinéaste Magà Ettori. Le blog du Dr Edmond Simeoni n’étant plus actif, nous sommes heureux d’avoir conservé de nombreuses archives. Nous les publierons ici, au hasard de nos re-découvertes.

Edmond Simeoni - Faeryland, une sortie internationale couronnée de succès - 3.pngEdmond Simeoni - Faeryland, une sortie internationale couronnée de succès - 2.pngEdmond Simeoni - Faeryland, une sortie internationale couronnée de succès - 1.jpg

Le Blog d’Edmond Simeoni, militant corse de la première heure