#6Novembre15h35

egalité homme femme salairesSur les réseaux sociaux, le hashtag, ou mot-clé, de ralliement est #6Novembre15h35. De quoi s’agit-il ? C’est symboliquement aujourd’hui mardi 6 novembre à 15h35 que les femmes commenceront à travailler gratuitement. En raison des disparités de revenus entre hommes et femmes, si on rapporte ces écarts au calendrier, les femmes gagnent en moyenne 15,2% de moins que les hommes. Dans l’Union européenne, cet écart est de 16%.

Le salaire mensuel net moyen des hommes, en équivalent temps plein, est de 2 410 euros en 2014, celui des femmes de 1 962 euros, soit un écart de 448 euros, presque un demi-smic. Ou, ce qui revient au même, les femmes touchent en moyenne 81,4 % du salaire des hommes (1 962 divisé par 2 410), ou ont un salaire inférieur de 18,6 %. Plus on progresse dans l’échelle des salaires, plus l’écart entre les femmes et les hommes est important. Selon les dernières données disponibles (Insee 2013), toujours en équivalent temps plein, le niveau de salaire maximal des 10 % des femmes les moins bien rémunérées est inférieur de 8 % à celui des hommes (1 154 contre 1 254 euros). Le salaire minimum des 10 % des femmes les mieux rémunérées est inférieur de 22 % à celui des hommes (soit 3 036 euros pour les femmes contre 3 892 euros pour les hommes). Au niveau médian des salaires, les femmes gagnent un salaire inférieur de 14 %, ce qui représente un écart de 263 euros par mois avec leurs homologues masculins.

Le phénomène est mondial. Et si rien ne change, ce n’est qu’en 2186 que la parité économique entre les hommes et les femmes sera atteinte, indique le rapport 2016 du Forum économique mondial (WEF) paru le 26 octobre dernier. L’étude annuelle portée sur 144 pays indique un fossé de salaire de 59% entre les femmes et les hommes dans le monde. La France arrive au 17ème rang où les femmes touchent selon cette étude 75% du salaire des hommes. La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a souligné que l’écart de salaire femmes-hommes en France est : «une réalité qu’il faut dénoncer». Heuuu comment dire ? Madame la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, et si nous allions plus loin que la dénonciation et surtout plus vite ? 170 ans c’est un peu long tout de même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s