2%

stop

Il y a des chiffres qui donnent mal à la tête. Entre 2010 et 2012, 83 000 femmes sont victimes de viols ou tentatives de viols par an (0,5% des femmes). 83% d’entre elles connaissent leur agresseur : -31% des auteurs sont connus mais ne font pas partie du ménage de la victime ; -31% des auteurs sont les conjoints vivant avec la victime au moment des faits ; –21% des auteurs font partie du ménage mais ne sont pas le conjoint ; –17% des auteurs sont inconnu de la victime.  84.000 viol par an soit 230 par jour, 9,5 par heure, ou un toutes les 6,3 minutes. Et vous savez quoi ? 11% des victimes seulement portent plainte, et 13% déposent une main courante. On peut le comprendre, tant la procédure est longue, fastidieuse, humiliante et que moins de 2% des affaires de viols aboutissent à une condamnation en cour d’assises.

Le droit international fait obligation aux Etats de prendre des mesures positives pour interdire et empêcher le viol, ainsi que d’engager des poursuites et d’appliquer les peines prévues, quel que soit l’endroit où le viol a été commis, et que son auteur soit un agent de l’État, un mari violent ou un parfait inconnu. Au travail, 2% ça va pas le faire.

Sources : Insee-ONDRP, enquête « Cadre de vie et sécurité » de 2010 à 2012. Retraitements par la MIPROF (2013) in Chiffres Clés 2014 Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et La lettre de l’Observatoire des violences faites aux femmes n°1 nov. 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s