Koko & All Ball

 

Le cinéma fête ses 120 lumières

Frères Lumière (Magà Ettori - blog)Nous fêtons cette année les 120 ans du cinéma, oui seulement un peu plus d’un siècle de 7e art. L’oeuvre qui marqua la naissance du cinéma le 19 mars 1895 est :  »la sortie de l’usine Lumière à Lyon ». L’américain Thomas Edison avait déjà inventé en 1891 la première caméra de cinéma (le Kinétographe), un appareil qui permettait de voir des films, mais individuellement (le Kinétoscope), Louis Lumière met au point en 1895 une nouvelle invention, le Cinématographe, à la fois caméra et projecteur.  Avec la possibilité de voir des films sur grand écran, les Lyonnais Louis Lumière et son frère Auguste vont jouer un rôle essentiel dans la naissance du spectacle de cinéma et d’une industrie, développée par Léon Gaumont dès 1895, et par Charles et Emile Pathé qui créent leur société en 1896. Les frères Lumière tourneront notamment pendant l’été 1895 «L’Arroseur arrosé». La première projection publique de leurs films aura lieu le 28 décembre 1895 au Salon indien de l’hôtel Scribe à Paris. Début 1896, ils montrent le célèbre  »L’arrivée d’un train en gare de la Ciotat », avant d’envoyer des opérateurs réaliser près de 1500 vues cinématographiques dans le monde entier. Une bien belle aventure pour un art qui est né en noir et blanc et muet.

Les origines du VIH

GRANDS SINGES (Magà Ettori)A ce jour le VIH a entraîné près de 75 millions d’infections dans le monde et causé 36 millions de décès. Nous savons depuis deux jours grâce à une équipe internationale de chercheurs, que deux des quatre variantes du virus du Sida proviennent de gorilles du sud-ouest du Cameroun. Grâce à cette découverte les origines de toutes les souches virales de l’infection chez l’Humain sont désormais élucidées. La découverte de l’origine des groupes O et P a été réalisée à partir d’analyses génétiques de déjections de chimpanzés et de gorilles du Cameroun, du Gabon, de la République démocratique du Congo et d’Ouganda. Le VIH est donc issu d’une transmission du virus de l’immunodéficience simienne (VIS), infectant naturellement les grands singes du sud du Cameroun. Il aurait franchi la barrière des espèces lors de chasses, par des morsures d’un singe infecté, par des écorchures lors du dépeçage de ces animaux ou lors de la consommation de viande de brousse, précisent les chercheurs. Des écorchures lors du dépeçage ou lors de la consommation de viande ? De là à penser que la nature est bien faite, et qu’il est toujours dangereux de rompre les équilibres résultants de millions d’années d’évolution, il n’y a qu’un pas. En ce qui concerne la propagation du virus, les chercheurs pensent que cet  »accident » aurait eu lieu dans les années 40, ajoutant :  »les migrations, l’urbanisation massive et les pratiques de la médecine de masse qui peut impliquer l’utilisation d’aiguilles non-stériles seraient aussi des facteurs à considérer  ». Oui appelons un singe un singe, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que de 15 à 30 millions d’injections non-stériles ont été données en Afrique du centre et de l’ouest à cette époque. Ah ces apprentis-sorciers…  Après avoir donné une piqûre à un malade, les médecins nettoyaient tout simplement la seringue avec de l’eau physiologique, aspiraient une nouvelle dose de médicament et passaient au patient suivant. Ces aiguilles infectées, on a pu non seulement transmettre le VIH, mais surtout permettre les conditions pour que le virus des primates se transforme en VIH. Certains pensent même que ce n’était pas complètement innocent, mais ne basculons pas dans la théorie du complot (quoi que) ! Il y a deux jours, Donatien Mavoungou un professeur gabonnais a présenté un nouveau vaccin contre le Sida, appelé L’IMMUNOREX TM. Ce vaccin aux dires du chimiste serait actuellement le plus avancé de tous les vaccins contre le Sida au Monde au sein des grands centres de recherche. Réjouissons pour cette merveilleuse découverte – et ne voyez pas de malice dans ma question – mais L’IMMUNOREX TM as-t-il été testé sur les grands singes ?