Night of the wolf au printemps du cinéma

NIGHT OF THE WOLF - ARIAKINA ETTORI - PRINTEMPS DU CINEMAAvant-première pour Night of the wolf, le film réalisé par Ariakina Ettori : dans le cadre du Printemps du Cinéma, Worldino Productions offre pendant 3 jours (16, 17, 18 mars) la possibilité de voir gratuitement  »Night of the wolf », le film deux fois récompensé cette année (Prix défi jeune 2013, Prix Isabelle Ciaravola). Le projet  »Night of The wolf » a débuté par la rencontre entre Ariakina le groupe américain Nox Arcana. Joseph Vargo et William Piotrowski , les leaders du cultissime groupe Nox Arcana ont parrainé cette version revisitée du  »Petit chaperon rouge ». Joseph Vargo s’est dit  »touché que sa musique soit appréciée en Europe et de surcroît par la jeune génération ». Il a offert un soutien indéfectible à Ariakina. Honorine Nigaglioni, la mairesse de Morsiglia a mis à disposition de la cinéaste le fabuleux Couvent de l’Anunziata et le réseau de l’Institut Régional du Cinéma et de l’Audiovisuel a fait le reste. Plusieurs artistes ont participé dans ce film à l’instar d’Emilie et Julien Augustyn (cracheurs de feu), Virginie Ganteil, Benjamin Garcia Casinelli, Paul-François Grasselli, Marion Morin, Alexandre Nucci, Tiphaine Deswarte et Isaac Valerio. Comme à son habitude, Ariakina a travaillé avec sa sœur Ondalina Ettori. Quand l’une était à la technique, l’autre tournait. Un numéro parfaitement rôdé au bout de tant de films.  »Night of the wolf » a été deux fois primé cette année et on se dit que c’est amplement justifié. Regardez ce travail réalisé par une jeune artiste de 11 ans (au moment du tournage).

VOIR LE FILM : https://www.youtube.com/watch?v=fODY6scvMdw

FEMINA - ARIAKINA ETTORI LAUREATE PRIX ISABELLE CIARAVOLA

ARIAKINA ETTORI - la corse votre hebdo - 1er février 2013

Le puma est éteint !

Cougar (Magà Ettori - Blog)C’est un acte de décès officiel : le puma de l’est américain a été déclaré éteint le 12 mars 2014 ! Le puma, aussi appelé cougar aux Etats-Unis, était sur la liste des espèces menacées depuis 1973 mais sa disparition était suspectée depuis longtemps.

Image associée

Il a été déclaré mercredi officiellement éteint par les Etats-Unis, son extinction remontant probablement aux années 1930. Les félins observés récemment ne sont pas des cougars  Les services américains de la pêche et de la faune (U.S. Fish and Wildlife Service) ont passé en revue toutes les informations disponibles et conclu mercredi que le puma de l’est américain était effectivement éteint.

Ils ont recommandé que ses sous-espèces ne figurent plus sur la liste des animaux menacés d’extinction. Selon Mark McColough, le principal scientifique des services, l’extinction daterait probablement des années 1930.  «Nous reconnaissons que de nombreuses personnes disent avoir vu des cougars dans la nature ces dernières décennies mais nous ne pensons pas que ces félins soient des cougars de l’est américain et nous n’avons trouvé aucune information qui confirmerait son existence», a expliqué dans un communiqué Martin Miller, le responsable de la région nord-est du service des espèces menacées.

Résultat de recherche d'images pour "puma de l'est américain"

Image associée

Les pumas sauvages observés par les différents témoins appartenaient à d’autres sous-espèces, souvent sud-américaines, qui étaient en captivité et se seraient échappées ou auraient été lâchées dans la nature. D’autres appartenaient à des sous-espèces de l’ouest américain et auraient migré à l’est et dans le Midwest, a ajouté Martin Miller.  La décision fédérale de déclarer le puma de l’est américain éteint n’affecte pas le statut de la panthère de Floride (sud-est), une autre sous-espèce de félins figurant sur la liste d’animaux menacés. Alors que cette panthère avait autrefois un habitat qui s’étendait à l’ensemble du sud-est, elle occupe désormais moins de 5% de son territoire historique. Sa population ne compte plus que 120 à 160 animaux dans le sud-ouest de la Floride, selon les services américains de la pêche et de la faune. Comment dire ? Voilà quoi,  au suivant !

Image associée

 

 

 

Roland l’ajaccien

Roland Magdane - Magà Ettori

La seule chose à ne pas faire avec Roland Magdane, c’est un tournage de film en centre ville, il embrasse tous le monde. Toute la ville l’aime, et il aime toute la ville. Place du Diamant / mairie d’Ajaccio, 45 minutes pour faire 50 mètres.

Mais qui est donc Roland Magdane ?

Les biographes officiels nous dirons que Roland Magdanski a vu le jour le 3 juillet 1949 à Grenoble et est d’origine polonaise. Acteur et humoriste français, il est connu pour ses nombreuses apparitions à la télévision, au cinéma, mais aussi pour ses one-man-show. Depuis toujours Roland Magdane souhaitait devenir acteur. A l’âge de 18 ans, il monte à Paris la tête remplie de rêves. Malgré une grande motivation, ses débuts sont lents et il est obligé de cumuler les petits boulots pour subvenir à ses besoins. En parallèle, il prend des cours de théâtre au Cours Simon. En 1970, il est engagé par Jacques Charron en tant que doublure dans une pièce intitulée « 4 pièces sur jardin », mais il n’y fera qu’une seule apparition. En 1972, il joue dans une pièce d’Alain Scoff « j’ai confiance en la justice de mon pays » au théâtre Mouffetard. Il a le privilège en 1973 de jouer dans la comédie musicale « Mayflower » aux côtés de Michel Fugain. Il revient ensuite à son premier amour, l’humour et donne son premier one-man-show dans un café théâtre « La Cour des Miracles ». Il y remporte un franc succès.

Enfin il participe pendant un an au « Collaro show », de 1979 à 1980. Les années 80 marquent l’ascension fulgurante de l’acteur et humoriste Roland Magdane. L’année 1983 reste inoubliable pour lui, car il monte pour la première fois sur la scène de l’Olympia avec son spectacle « lettre à ma mère ». Il décide en 1986 de se rendre aux États-Unis pour se faire connaitre. Après plusieurs apparitions dans des séries américaines, il est élu en 1988 meilleur comique étranger par la NBC. Il revient sur Paris huit ans après et obtient son premier grand rôle à la télévision en 1997 avec « le choix d’une mère ». L’année 2000 marque son entrée au cinéma dans les « enfants du marais » aux côtés de Jacques Villeret. Roland Magdane cumule les rôles au cinéma et à la télévision. Il devient la vedette de la série « Le Tuteur » diffusée sur France 2 en 2002.

Autodidacte, il écrit avec l’aide du réalisateur Laurent Firode un scénario pour le téléfilm « Comment lui dire » diffusé sur France 2 en 2005, l’audience est au rendez-vous. Puis il remonte sur les planches pour son spectacle « Magdane craque ! », joué pendant 2 ans. Pour ses 30 ans de carrière en 2007, il revient avec son « Magdane Best Of » regroupant ses meilleurs sketchs. Enfin, en 2010, son spectacle « Attention c’est show » remporte un grand succès, digne des meilleurs Magdane shows.

Mais ce sont les biographes officiels, la véritable question n’est pas  »qui est Roland Magdane ? » mais  »pourquoi tous le monde aime Roland Magdane ? » La réponse est simple certains artistes gagnent à ne pas êtres connus. Roland dans la vie, c’est Magdane en plus drôle, en plus sincère et en plus humaniste. Si, si c’est possible.