La citoyenneté méditerranéenne en question

:      Magà Ettori (cinéaste, Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel), Fathallah Sijilm'assi (secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, ambassadeur du Maroc en France, chargé du Processus de Barcelone et du dialogue Méditerranéen de l’OTAN, banque Commerciale du Maroc),
Magà Ettori (cinéaste), Fathallah Sijilm’assi (secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, ambassadeur du Maroc en France, chargé du Processus de Barcelone et du dialogue Méditerranéen de l’OTAN, banque Commerciale du Maroc)

Nous avons contribué – ce week-end – à développer le dialogue et la coopération entre les acteurs de la société civile et de renforcer leur impact dans le contexte de la relance du partenariat euro-méditerranéen et de l’Union pour la Méditerranée. Lancé autour du slogan  »Citoyens pour la Méditerranée », le Forum où j’étais invité est le premier rassemblement du genre depuis le soulèvement arabe. Il a rassemblé les principaux acteurs de la société civile de 42 pays, experts, universitaires, ONG, parlementaires ainsi que des représentants des autorités locales et des principales institutions internationales de l’ensemble des pays membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM).

J’ai eu le plaisir d’intervenir dans diverses sessions du Forum comme  »L’éthique dans le travail journalistique à travers les cultures » modéré Caroline Fourest, une essayiste de premier plan, rédactrice en chef de la revue ProChoix en présence de Paul Gillespie (The Irish Times – Irlande), Aidan White (Réseau de journalisme éthique – Royaume-Uni), Rim Marrouch (journaliste – Syrie), Maria Moukrim (Akhbar Al Yaoum – Maroc), ou encore dans l’Agora  »Quelles opportunités pour les jeunes ? Quelles Sociétés pour demain ? » animée par Fathallah Sijilm’assi (secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, ambassadeur du Maroc en France, chargé du Processus de Barcelone et du dialogue Méditerranéen de l’OTAN, Banque Commerciale du Maroc) en présence de Philippe de Fontaine Vive (vice-président de la BEI), Mats Karlsson (président du Centre Méditerranéen pour l’Intégration), Alexia Kalaitzi (Sociétés Unies des Balkans – Grèce), Nermine Chatila (économiste – Liban), Jean-Louis Reiffers (Ecole de la deuxième chance). Fathallah Sijilm’assi qui précisait justement :  »Tout a été dit, écrit, sur les questions méditerranéennes mais peu a été fait. Aujourd’hui le changement c’est de pouvoir évoluer vers une culture de l’action. Enfin, en ce qui concerne l’Union pour la Méditerranée, nous avons choisi, avec des imperfections, une orientation claire pour être dans une logique du faire. Nous avons ajouté à nos projets les questions de la jeunesse, de la mobilité et de l’emploi. »

Magà Ettori (cinéaste, Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel), André Azoulay (président élu de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh, conseiller des souverains Hassan II et Mohammed VI, président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions de Séville)
Magà Ettori (cinéaste), André Azoulay (président élu de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh, conseiller des souverains Hassan II et Mohammed VI, président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions de Séville)

Je développe quant à moi  la stratégie préconisé lors du premier Forum de la Fondation Anna Lindh qui s’est tenu à Barcelone en mars 2010, à savoir la mise en avant du dialogue interculturel, la diversité, la démocratie et le développement. Un concept qui vise à renforcer la valorisation de la diversité, la promotion de la participation sociale dans la construction de la démocratie et des sociétés plurielles et l’encouragement du développement humain et des droits fondamentaux. Des valeurs que je partage avec mon ami Petru Mari (France Bleu Frequenza Mora) qui enregistrait deux émissions Kantara (*) à la Villa Méditerranée.Ce Forum nous a permis de renforcer des liens anciens avec Fathallah Sijilm’assi, ou avec André Azoulay (président élu de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh, conseiller des souverains Hassan II et Mohammed VI, président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions de Séville). La ville de Marseille, en tant que capitale européenne de la culture 2013, a attribué lors de l’inauguration du Forum sa médaille de la paix au président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures, André Azoulay, «ambassadeur du citoyen de la Méditerranée».

(*) Lancé en 2000 par France Bleu Frequenza Mora et Rabat Chaîne Inter Kantara est un magazine hebdomadaire qui associe 6 radios : Radio le Caire, Alger Chaine 3, Chaine Inter, Radio Marocaine, REE (Espagne, RTVE), RTCI, Radio Tunisienne et FB Frequenza Mora, Radio France. Kantara animé par Petru Mari en Corse aborde tous les sujets de société, de culture, d’économie et plus généralement d’actualité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s